Daniel Moreau

Né dans une famille de musiciens, Daniel Moreau commence le piano à l’âge de cinq ans. Après un parcours au Conservatoire du Tarn, où il obtient le 1er prix en piano classique, il se dirige vers l’étude du jazz au CRR de Montpellier, avec François Théberge et Pierre de Bethmann, ainsi qu’au CRR de Perpignan avec Serge Lazarevitch, où il obtient le DEM jazz en 2007.

Au sortir de ses études, Daniel participe à la création du collectif KOA à Montpellier, regroupement d’artistes autour du jazz et des musiques improvisées. Le Grand Ensemble Koa, mini-big band explosif, enregistre « Koa-Roi » (disque Révélation Jazzman / Jazzmagazine), « Ahimsha » et « Beat ». C’est également le lieu de nombreuses collaborations, avec notamment Aka Moon, Magic Malik, Mââk Spirit, Marc Ducret.

En 2012, il part en tournée avec le groupe Gospel Soul en Europe, puis la chanteuse Deedee Daniel aux Etats-Unis et en Afrique. 

La même année, il séjourne à La Havane, Cuba et fait la rencontre décisive des pianistes Ernan Lopez Nussa et Rolando Luna (Buena Vista Social Club). 

Par ailleurs, Daniel se passionne pour la musique éthiopienne et fonde le groupe Ethioda, véritable fusion afro-beat et jazz, inspirée par les grooves d’Addis Ababa. Le groupe sort deux albums « Araray » et « Tezet Reset », et prépare une nouvelle création, invitant le rappeur Mac Singe.

Récemment installé à Paris, Daniel collabore avec The Afrorockerz, intègre la fanfare XP de Magic Malik, puis le trio Gazy Jazz Project dirigé par la contrebassiste franco-malgache Gabrielle Randrian Koelhlhoeffer.

Il travaille également à la réadaptation musicale du conte ancestral japonais « La légende de Mimi-NashiHoïchi » au côté de Elsa Mionet, Mie Ugura, Mieko Miyazaki et Philippe Montaigne.

Titulaire du Diplôme d’Etat de jazz, Daniel Moreau enseigne au sein du département jazz du CRR de Montpellier où il met à profit son expérience et sa passion pour la pédagogie.